8-top-abitibi-niveau-2.jpg

Actualités régionales de l'ORIIAT

Retrouvez sur cette page toute l’actualité de l’Ordre régional de l'Abitibi-Témiscamingue. Participez aux activités de votre région.

17journée éducative

Formation en mode virtuel 

Le 24 septembre 2021 se tiendra la journée éducative anuelle en ligne.
 
Le conférencier de cette année, M. Carol Allain, présentera la formation:  «100 ans: défis infirmiers, défis intergénérationnels».
 
Vous pouvez vous inscrire via l'hyperlien qui se trouve dans le dépliant ci-dessous.
De plus, les frais à défrayer pour assister à l'activité doivent être acheminés par la poste avec le coupon réponse inclut dans le dépliant également.
 

 

Portrait régional de l’effectif infirmier 2019-2020 de l'ORIIAT

Près de 20 % des infirmières et infirmiers sont autorisés à prescrire

L’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) a dévoilé, le 21 octobre 2020, qu’au 31 mars 2020, 1 309 infirmières et infirmiers exerçaient la profession dans la région de l’Abitibi-Témiscamingue, dont 255 (19,5 %) sont autorisés à faire des activités de prescription et 17 sont des infirmières praticiennes spécialisées et infirmiers praticiens spécialisés. D’ailleurs, cette région compte une proportion de prescripteurs parmi les plus élevées du Québec, la moyenne provinciale étant de 13 %. En 2019-2020, l’effectif a enregistré une légère croissance de 0,8 %, et ce, après deux années de décroissance. Malgré tout, la région maintient un taux d’infirmières et infirmiers en soins directs pour 1 000 habitants comparable à la moyenne provinciale, soit 7,19.

En 2019-2020, 49 infirmières et infirmiers de la relève ont obtenu un emploi en Abitibi-Témiscamingue, soit 32 % de plus que l’année précédente. Parmi cette relève, 75 % poursuivent leur formation au baccalauréat, soit l’un des taux les plus élevés de la province. Également, la région affiche l’un des meilleurs taux de rétention de sa relève : 81 % travaillent toujours dans la région cinq ans après l’embauche, contre une moyenne provinciale de 75 %. Soulignons que le taux de rétention dans la profession, sans tenir compte de la mobilité régionale, est de 90 %.

Pour en savoir davantage 

 

Portrait de l'effectif infirmier 2017-2018 

Découvrez les particularités de la région

L’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) a dévoilé aujourd’hui que 75 042 infirmières et infirmiers étaient inscrits au Tableau en 2017-2018. Par ailleurs, l’OIIQ a délivré quelque 3 331 permis d’exercice pour la même période. Rappelons que le nombre de permis délivrés annuellement se maintient à plus de 3 000 pour la 7e année consécutive.

Abitibi-Témiscamingue : près de 80 % des diplômés obtiennent un emploi dans la région

Au 31 mars 2018, 1 345 infirmières et infirmiers exerçaient la profession dans la région de l’Abitibi-Témiscamingue, soit 1,9 % de l’effectif provincial. La région se démarque avec des statistiques très encourageantes en ce qui a trait à sa relève infirmière. D’abord, 79 % des diplômés du DEC en soins infirmiers du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue, seul établissement de la région offrant un programme de formation initiale (l’UQAT offre le cheminement DEC-BAC), obtiennent un emploi dans la région; dans l’ensemble du Québec, le taux d’embauche régionale moyen est de 64 %.

Également, la région affiche l’un des meilleurs taux de rétention de sa relève : 83 % travaillent toujours dans la région cinq ans après l’embauche, contre une moyenne provinciale de 75 %. Enfin, 76 % des diplômés de la région sont inscrits au baccalauréat (cheminement DEC-BAC), soit une proportion largement supérieure à la moyenne provinciale de 50 %. Néanmoins, l’effectif infirmier de la région a enregistré une légère diminution de 1,3 % depuis 2013-2014, contre une croissance de 2,2 % à l’échelle provinciale. Malgré tout, l’Abitibi-Témiscamingue compte 9,1 infirmières et infirmiers pour 1 000 habitants, soit un peu plus que la moyenne provinciale de 8,4.

Pour en savoir davantage

 

Visitez le Dispensaire de la Garde à la Corne, lieu historique national

Une autre époque, un autre style de vie

Revivez l’évolution de la profession infirmière dans l’un des trois sites canadiens qui reconnaissent l’apport des femmes dans le domaine de la santé. Un lieu historique créé par Gertrude Duchemin (notre photo).

Gertrude DucheminLe site unique du Dispensaire de la Garde, lieu historique national, fait foi du travail des infirmières de colonie. Il témoigne de leur apport à l’hygiène publique, à la colonisation, à la formation d’un tissu social au sein du monde rural, ainsi que de l’évolution du système de santé. Les activités multimédias permettent de plonger dans une autre époque. 

Nouveauté en 2018 

Le Dispensaire vous offre la possibilité de faire une visite audioguidée (capsules audio) avec écouteurs et appareil mobile personnels. L’équipe de guides-animatrices demeure également sur place pour vous accueillir et animer les visites.

  • Ouvert 7/7 jours de 9 h à 17 h
  • Ouverture de la saison estivale : de la Fête de la Saint-Jean à la fête du Travail
  • Le reste de l’année (septembre à juin) sur réservation
  • Visite guidée en français d’une durée de 1 h 15
  • Tarifs :
    • Adulte 7 $
    • Enfants de 0 à 5 ans : gratuit
    • De 6 à 16 ans : 5,50 $
    • Groupe de 10 personnes et plus : 6 $ par personne
  • Aucune carte de crédit ou débit n’est acceptée​​​

 

Renseignements

Téléphone : 819 799-2181

 
 

Pratique infirmière en soins palliatifs

Rôles des infirmières lors d’interventions auprès d’une clientèle avec pronostic sévère : approche palliative intégrée et approche systémique

​Formatrice​

​​Anne Plante, M. Sc. inf.
Infirmière conseillère cadre en oncologie et soins palliatifs
​CISSS Montérégie Centre 
 

Documents Disponibles à la suite de la formation

Merci à la formatrice pour ces documents!