Engagement communautaire 2014

Logo Prix FlorenceLa Capitale

Louise Morin

Sylvie Nolet

Louise Morin
Infirmière retraitée – clinique jeunesse
CSSS Jeanne-Mance

 

« C’est un bel honneur de terminer sa carrière sur cette note. Ce qui me touche, c’est la reconnaissance de mes collègues et des jeunes infirmières que j’ai formées. C’est une belle relève qui est prête à poursuivre le travail, je ne suis pas inquiète. »

Retraitée depuis peu, Louise Morin a consacré sa vie professionnelle aux jeunes de moins de 18 ans, se spécialisant dans le développement en planning familial et la santé sexuelle.

Louise Morin a participé à la fondation de la première clinique jeunesse québécoise en 1978. L’équipe multidisciplinaire de la Clinique des jeunes Saint-Denis innove alors dans ses interventions auprès des jeunes en santé sexuelle, contraception, prévention des grossesses à l’adolescence et infections transmises sexuellement et par le sang (ITSS).

Au fil des ans, Louise Morin participe au développement provincial des services en planification des naissances, en prévention et traitement des ITSS et à la création d’une clinique d’interruption volontaire de grossesse (IVG) pour les moins de 18 ans. Elle a siégé au sein de plusieurs comités, dont celui sur la prévention des grossesses à la Direction de la santé publique de Montréal et à un groupe-pilote pour l’implantation du modèle provincial d’ordonnance collective de contraception hormonale de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ). Elle a aussi participé à différents ateliers de discussion sur la sexualité à l’adolescence avec les étudiants en médecine de l’Université de Montréal.

Louise Morin est reconnue pour ses convictions, son engagement, son professionnalisme, son esprit d’équipe et son grand humanisme. Ces qualités lui ont permis de développer de précieuses collaborations avec différents partenaires et infirmières en milieu scolaire, ainsi qu’à la Clinique de gynécologie de l’Hôpital Sainte-Justine et à la Division de médecine de l’adolescence et de gynécologie de l’Hôpital de Montréal pour enfants.

Sensible à la détresse des jeunes, elle défend l’importance de créer des liens de confiance avec eux et des structures d’accueil facilitant le respect, la confidentialité et la souplesse, tout en encadrant leurs premières démarches dans le réseau de la santé.