3-top-quebec-niveau-2.jpg

Prix Rachel-Bureau

Le prix Rachel-Bureau est la plus haute distinction de niveau régional remise par l'ORIIQ à une infirmière identifiée par ses pairs.

Formulaire

Critères d'admissibilité et d'évaluation des dossiers

Date limite : 1er mars 

Ce prix est remis chaque année à une infirmière qui :

  • Est membre de l'ORIIQ;
  • Fait l’objet d’admiration;
  • A reçu un hommage;
  • Fait la différence dans son équipe;
  • A du leadership professionnel;
  • Est une source d’inspiration professionnelle.

Qualités personnelles

  • Dégage du dynamisme;
  • Démontre de la confiance en soi;
  • S’engage et persévère dans son engagement;
  • Démontre une capacité d’adaptation;
  • Démontre une capacité de négociation;
  • Dégage des attitudes de respect et d’authenticité.

Qualités professionnelles

  • S’implique à un ou plusieurs niveaux (local, régional ou provincial);
  • Fait preuve de leadership auprès de ses pairs et auprès des autres professionnels;
  • Fait preuve d’initiative et de sens critique;
  • Démontre une capacité de travailler en interdisciplinarité;
  • Connaît son rôle de professionnelle et le rôle des autres intervenant(e)s;
  • Est capable d’entrer en relation avec les autres professionnel(e)s afin de répondre adéquatement aux besoins de la clientèle.

Contribution particulière à la profession

  • A à son actif une ou plusieurs réalisations significatives dans le but d’améliorer la qualité des soins ou faire la promotion de la profession à un ou plusieurs niveaux (local, régional ou provincial) - Exemple : programme clinique, enseignement, développement administratif ou clinique, recherche;
  • Démontre une expertise reconnue et recherchée - Exemple : présentation de dîner causerie à l’interne, participe à la formation continue, présentation à des colloques, personne ressource dans des activités de formation continue, soit à l’interne ou à l’externe et ce, à un ou plusieurs niveaux (local, régional ou provincial).

Rayonnement professionnel

  • Est reconnue par ses pairs à un ou plusieurs niveaux (local, régional ou provincial);
  • Est reconnue par d’autres professionnel(e)s à un ou plusieurs niveaux (local, régional ou provincial).

Formation académique

  • Diplômes obtenus;
  • Autres formations de perfectionnement
  • Constance dans le maintien de ses compétences - Exemples : participe à des activités de formation continue, participe à des congrès, des colloques;
  • Est à l’affût des derniers résultats de recherche.

Notez qu'une attention particulière sera accordée à la rédaction et à la présentation des documents.

N.B. Assurez-vous de recevoir un accusé-réception de l'ORIIQ dans les jours suivants l'envoi de votre formulaire.

 

À propos de Rachel Bureau

bureau_rachel.jpgRachel Bureau obtient son diplôme d’infirmière à l’Hôpital Saint-François d’Assise en 1951. Sa carrière débute en santé respiratoire à la Ligue antituberculeuse puis à l’Association pulmonaire du Québec (APQ) où elle occupe jusqu’à 1986 le poste de Directrice de la section d’éducation. Dans ses fonctions, elle est l’instigatrice de plusieurs programmes pour la lutte au tabagisme avec notamment, la Semaine sans fumée.

Cette femme engagée a œuvré aux niveaux syndical et professionnel. Elle a été présidente au sein du conseil québécois sur le tabac et la santé et, de 1971 à 1974, à l’Association des infirmières et infirmiers du Québec. Au cours de cette période, elle a livré bataille pour l’obtention d’un exercice exclusif des infirmières dans le cadre de l’adoption du code des professions. Lors de l’adoption du projet de Loi 90 par l’Assemblée Nationale, le 14 juin 2002, Rachel Bureau était présente au Salon Rouge avec les membres de l’OIIQ. Parmi ses nombreuses réussites, mentionnons la mobilisation politique visant la sauvegarde du poste de directrice des soins infirmiers dans les établissements.

La profession doit beaucoup à cette pionnière qui a rayonné sur les scènes régionale, provinciale et même internationale. Au cours de sa carrière on la retrouve conférencière dans des congrès internationaux à Montréal, Winnipeg et Moscou.

Les nombreux honneurs qu’on lui a attribués témoignent de la valeur de cette femme de parole et d’action. Mentionnons entre autres :

  • La médaille de bronze de l’Académie de médecine de France (1973)
  • L’Insigne du mérite de l’OIIQ (1973)
  • La médaille du Jubilé d’argent de la reine Élizabeth (1977)
  • Un certificat d’honneur du Conseil des affaires sociales et de la famille (1986).

À l’automne 98, l’APQ soulignait son engagement en lui remettant une plaque souvenir.

Rachel Bureau est décédée le 5 juillet 2004 à l’âge de 80 ans.

Merci à vous madame Bureau. Vos réalisations demeureront à jamais gravées dans l’histoire des infirmières du Québec.

Lauréates et lauréats

 

2020

Aucune candidature correspondant aux critères.

 

2019

PHILIPPE VOYER

La plus haute distinction infirmière régionale a été remise à monsieur Philippe Voyer, infirmier PhD, professeur titulaire, directeur du programme de 1er cycle et responsable de la formation continue à la Faculté des sciences infirmières de l’Université Laval. L’hommage de madame Mireille Lavoie, doyenne de la FSI, a souligné son apport en enseignement, son encadrement universitaire et son implication en recherche et en innovation portant notamment sur le delirium, les symptômes comportementaux et psychologiques de la démence ainsi que l'usage optimal des médicaments chez les aînés.

 

Brigitte Martel
De gauche à droite : Mireille Lavoie, doyenne de la Faculté des sciences infirmières de l’UL, Philippe Voyer, lauréat, Philippe Asselin, président de l’ORIIQ et Joël Brodeur, représentant de l’OIIQ.

 

2018

LUCIE GRENIER 

Le prix a été remis à madame Lucie Grenier, infirmière, présidente-directrice générale par intérim du CHU de Québec – Université Laval. L’hommage de madame Brigitte Martel, directrice des soins infirmiers du CHU de Québec-Université, a souligné qu’elle était une véritable personne d’équipe, stimulant l’innovation et la recherche de solutions en sortant souvent des sentiers battus.

Brigitte Martel
De gauche à droite : Brigitte Martel, directrice des soins infirmiers du CHU de Québec-UL, Joël Brodeur, représentant de l’OIIQ, Lucie Grenier, lauréate et Philippe Asselin, président de l’ORIIQ.

2017

Lise Laberge

Le prix a été remis à madame Lise Laberge, infirmière M.Sc., conseillère-cadre en soins infirmiers au CIUSSS de la Capitale-Nationale. L’hommage de madame Dominique Harvey, infirmière clinicienne en santé mentale, a souligné son influence dans la pratique infirmière notamment dans les domaines de la prévention du suicide, de l’évaluation de la condition mentale et du suivi systématique des clientèles. Elle a été invitée, à titre d’experte, à collaborer à l’élaboration des Lignes directrices – Pratique clinique de l’infirmière praticienne spécialisée en santé mentale.

Brigitte Martel
De gauche à droite : Dominique Harvey, infirmière clinicienne, Lise Laberge, lauréate, Philippe Asselin, président de l’ORIIQ et Ginette Bernier, représentante de l’OIIQ

2016

Gertrude Bourdon

Le prix a été remis à madame Gertrude Bourdon, infirmière B.Sc, présidente-directrice générale du CHU de Québec – Université Laval. L’hommage de madame Katleen Grant, infirmière clinicienne, a souligné la gestionnaire «groundée» qui place l'humain au cœur de ses préoccupations.

Gertrude Bourdon
De gauche à droite : Nathalie Gauthier, présidente de l’ORIIQ, Gertrude Bourdon, lauréate et Carole Mercier, représentante de l’OIIQ

 

 

LAURÉAT DE 1986 à AUJOURD’HUI



Année Lauréats
2020 Aucune candidature correspondant aux critères
2019 Philippe Voyer, infirmier, professeur titulaire, directeur du programme de 1er cylce et responsable de la formation continue de la Faculté des sciences infirmières, Université Laval
2018 Lucie, Grenier, infirmière, présidente, directrice-générale par intérim du CHU de Québec-UL
2017 Lise Laberge, conseillère-cadre en soins infirmiers, CIUSSS de la Capitale-Nationale.
2016 Gertrude Bourdon, infirmière, présidente-directrice générale du CHU de Québec – Université Laval.
2015 Jennifer Hobbs-Robert, retraitée, ancienne directrice des soins infirmiers et de la qualité à l'Hôpital Jeffery Hale – Saint Brigid's
2014 Clémence Dallaire, infirmière, professeure titulaire, chercheure et doyenne de la Faculté des sciences infirmières, Université Laval
2013 France Poliquin, conseillère en soins spécialisés en périnatalité, CHU de Québec
2012 Danielle Blondeau, professeure-chercheure, Université Laval
2011 Lise Filion, professeure-chercheure, Université Laval
2010 Diane Morin, infirmière, professeure titulaire, chercheure et doyenne, Universtié Laval
2009 Louise Gareau, infirmière en santé communautaire à la retraite
2008 Marie-France Ébacher, vice-doyenne aux études, Faculté des sciences infirmières, Université Laval
2007 Édith Côté, professeure titulaire à la retraite, Faculté des sciances infirmières, Université Laval
2006 Marie de Serres, infirmière clinicienne spécialisée en oncologie au CHUQ
2005 Danielle Rodrigue, coordonnatrice des activités du secteur clinique, de l’enseignement et de la recherche en soins infirmiers à l’Hôpital Laval
2004 Denise Lévesque-Boudreau, coordonnatrice des activités du secteur clinique de l'enseignement et de la recherche en soins infirmiers à l'Hôpital Laval
2003 Louise Hagan, professeure à la Faculté des sciences infirmières de l’Université Laval
2002 Sylvie Berger, chef d’unité de l’urgence du CHUQ-CHUL, présentement au service du ministre de la Santé et des Services sociaux à titre de coordonnatrice adjointe du centre de coordination nationale des urgences (CCNU).
2001 Claudette Laflamme-Lake, chef d’unité orthopédie et centrale des brancardiers, CHA – Hôpital de l’Enfant-Jésus
2000 Andrée Coulombe, chef d’unité aux soins intensifs, CHUQ- L’Hôtel-Dieu de Québec
1999 Michel Fontaine, directeur général, RRSSS
1998 Louise Jobin, directrice des soins infirmiers, Hôpital Laval
1997 Anne Legendre-Parent, conseillère en soins infirmiers, CHUQ
1996 France Provençal-Belleau, conseillère clinique, Hôpital du Saint-Sacrement
1995 Suzanne Petit, directrice-adjointe des soins infirmiers, Hôpital Laval
1994 Sylvianne Fillion, coordonnatrice des programmes informatiques, Hôtel-Dieu de Québec
1993 Johanne Côté, coordonnatrice à Info-Santé
1992 Marie Bégin, infirmière soignante en obstétrique, Hôpital du Christ-Roi
1991 Pierrette Lévesque, professeure en sciences infirmières à l’Université Laval
1990 Esther Foy-Drolet, directrice des soins infirmiers, Hôpital du Christ-Roi
1989 Marguerite Tremblay, infirmière gestionnaire en santé mentale au Conseil régional de la santé et des services sociaux
1988 Andrée Bouchard, infirmière-chef, Hôpital Saint-François d’Assise
1987 Ex-aequo Solange Bouchard, coordonnatrice en néphrologie, Hôtel-Dieu de Québec et Rachel Bureau, éducatrice de la santé à l’APQ
1986 Sœur Rita Martel, directrice des soins infirmiers, Hôpital du Saint-Sacrement