7-top-outaouais-niveau-2.jpg

Actualités régionales de l'ORIIO

Retrouvez sur cette page, l'essentiel de l'actualité de l'Ordre régional de l'Outaouais.

Formations accréditées offertes par l’ORIIO en 2020

Date Nombre d’heures accréditées Titre
21 février 3 heures Leadership infirmier : comment cultiver sa crédibilité de leader?
22 février 7 heures Épuisement professionnel : comment éviter ce mal qui nous guette?
27 mars - REPORTÉE À L'AUTOMNE 3 heures Maximiser la santé physique des travailleurs de la santé
28 mars - REPORTÉE À L'AUTOMNE 7 heures Atelier pratique : traitement de l'anxiété de l'enfance à l'âge adulte

 

Portraits régional et national de l’effectif infirmier 2018-2019

L’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) a dévoilé aujourd’hui que 76 360 infirmières et infirmiers étaient inscrits au Tableau en 2018-2019. Par ailleurs, l’OIIQ a délivré 3 893 permis d’exercice pour la même période et enregistre ainsi un nouveau record en dépassant celui établi en 2015-2016 avec 3 879 permis délivrés. Le nombre de permis délivrés annuellement se maintient à plus de 3 000 pour la 8e année consécutive.

Outaouais : près de la moitié de l’effectif infirmier est titulaire d’un baccalauréat

Au 31 mars 2019, 2 270 infirmières et infirmiers exerçaient la profession dans la région de l’Outaouais, soit 3,2 % de l’effectif provincial. La région a enregistré une croissance de 0,4 % au cours de la dernière année et de 2,8 % au total depuis 2014-2015; ces taux sont légèrement inférieurs à la moyenne provinciale de 1,4 % et 3,2 %, respectivement. L’effectif infirmier de la région se démarque avec une proportion de 49 % d’infirmières et infirmiers titulaires d’un baccalauréat (ou plus) en sciences infirmières, soit le deuxième taux en importance de la province après la région de Montréal. En outre, le taux d’emploi à temps complet atteint 65 %, soit 5 points de pourcentage de plus que la moyenne provinciale.

En 2018-2019, 87 infirmières et infirmiers de la relève ont obtenu un emploi dans la région de l’Outaouais, soit 5 % de plus que l’année précédente. On note cependant un taux de rétention inférieur à la moyenne : 70 % des infirmières et infirmiers de la relève embauchés en Outaouais entre 2009-2010 et 2013-2014 travaillaient toujours dans la région cinq ans plus tard, contre un taux rétention régionale moyen de 75 %. Soulignons que le taux de rétention dans la profession, indépendamment de la région, est de 90 %.

Portrait national

Croissance de 1,4 % de l’effectif infirmier

L’effectif infirmier en emploi au Québec a augmenté de 1,4 % au cours de la dernière année. Cette croissance est la plus forte enregistrée depuis 2013-2014. Contrairement aux perceptions répandues, l’OIIQ ne peut conclure à une décroissance de l’effectif infirmier. Un autre fait saillant du portrait national 2018-2019, dans un contexte où les besoins de santé sont non comblés : seulement 60 % de l’ensemble de l’effectif travaille à temps complet; chez la relève, ce taux est de seulement 26 %.

« Une transformation de l’exercice de la profession infirmière s’amorce sur le terrain; des signaux bien présents en témoignent. Nous sommes devant un paradoxe : alors que nous constatons une progression constante de l’effectif infirmier depuis dix ans et que cette année, nous avons connu la croissance la plus importante du nombre de membres, soit 1,4 % pour en arriver à quelque 76 000 membres, les milieux cliniques vivent des pénuries d’infirmières et infirmiers. Nous constatons un manque de ressources criant sur le terrain. Nous suivons de très près cette situation complexe et nous avons déjà eu des échanges avec les parties prenantes pour mener une réflexion profonde sur le sujet », a affirmé Luc Mathieu, président de l’OIIQ.

L’effectif infirmier titulaire d’un baccalauréat

La proportion totale de l’effectif titulaire d’un baccalauréat en sciences infirmières a atteint 46 % (y compris les cycles supérieurs) au 31 mars 2019. Dans les autres provinces canadiennes, cette proportion varie entre 63 % et 73 % (ICIS, 2019). Au Québec, cette proportion augmente lentement, malgré de grands besoins dans le réseau de la santé et un taux d’employabilité supérieur parmi la relève de 93,9 % pour les diplômés du baccalauréat, contre 88,2 % pour les titulaires d’un diplôme d’études collégiales (DEC) en soins infirmiers. On note ainsi un écart de 6 points de pourcentage entre les deux groupes.

En 2018-2019, le taux des titulaires d’un DEC en soins infirmiers qui poursuivent vers le baccalauréat (cheminement DEC-BAC) a connu une augmentation importante pour atteindre 57 %. Ce taux plafonnait depuis plusieurs années. Malgré cela, l’écart entre le Québec et le reste du Canada, où l’ensemble de la relève est formée au baccalauréat, continuera de se creuser.

Taux de rétention dans la profession

Les données de l’OIIQ soulèvent un autre paradoxe quant au taux de rétention dans la profession, qui se situe à 90 %, alors qu’il est souvent entendu que les infirmières et infirmiers désertent la profession. C’est une autre donnée qui exige une réflexion. Il faudra continuer à suivre l’évolution des membres et de leur profil afin de les mettre en perspective avec ce qui se vit dans les milieux cliniques.

Références

Institut canadien d’information sur la santé. (2019). Le personnel infirmier au Canada, 2018 : un regard sur l’effectif et la main-d’œuvre. Repéré à https://secure.cihi.ca/free_products/regulated-nurses-2018-report-fr-web.pdf

Pour en savoir davantage :

 

COLLOQUE ORIIO ET CISSSO

5e colloque régional​

L’ORIIO et le CISSS de l’Outaouais vous invitent pour la 5e année au colloque régional. Nous avons une programmation bien spéciale cette année au cours de laquelle vous pourrez acquérir de nouvelles connaissances. Ce sera également l’occasion de vous offrir un moment pour prendre soins de vous. Nous avons aussi planifié une très belle conférence d'Érik Giasson, le Yogi de Wall Street. À ne pas manquer!

Nous avons hâte de partager cette journée avec vous!

Titre : Force et courage : pour des soins de qualité par des infirmières en santé
Date : 12 juin 2019
Lieu : Campus 3, 196, rue Notre-Dame, Gatineau, J8P 0E6
Inscription : Les gens doivent s’inscrire via le site de Mire Formation: https://mireformations.com/produit/5e-colloque-oriio-et-cisss-de-loutaouais/ 

 

Formation accréditée

Grande Conférence SIDIIEF

Impact des infirmières et infirmier à la qualité des soins et la sécurité des patients

L’Ordre régionale des infirmières et infirmiers de l’Outaouais (ORIIO) en collaboration avec la direction des soins infirmiers du Centre intégré de santé et de service sociaux de l’Outaouais vous invitent à visualiser en différé la Grande Conférence du SIDIIEF.

La présentation en ligne de Walter Sermeus, inf., Ph.D. (Santé Publique), professeur en gestion de santé, Département de santé publique, Université catholique de Louvain en Belgique, sous forme de webinaire vous permettra d’acquérir une heure de formation accréditée après avoir réussi le post-test.

Les personnes qui souhaitent répondre au post-test doivent inscrire leur nom et numéro de permis sur le site d’inscription. Le post-test leur sera acheminé à l'adresse électronique inscrite à leur dossier de membre.

Bonne formation!

Tendances infirmières

Découvrez devenirinfirmiere.org : une initiative de l'UQO

Des occasions d’apprentissage!

Ce site s’adresse aux enseignantes ainsi qu’à toutes les étudiantes infirmières des cinq années du cheminement DEC-BAC, qui ont, au moins une fois, senti fléchir leur attrait pour la profession infirmière en devant affronter les nombreux défis qu’elle présente :

  • Comment concilier travail, études et vie de famille?
  • Comment gérer mon stress?
  • Comment faire face à l’erreur et apprendre tout à la fois?
  • Comment tirer profit de situations cliniques qui ébranlent mon désir de poursuivre mes études?
  • Comment traverser les remises en question?
  • Comment rédiger mes travaux en m’appuyant sur les résultats probants de la recherche?
  • Comment me situer par rapport à la poursuite de mes études?

Et bien d’autres questions encore qui peuvent mener à des occasions d’apprentissage!

Une idée de l'université du Québec en Outaouais

De 2012 à 2015, une recherche, en partenariat avec le Cégep de Saint-Jérôme, le Cégep de Saint-Laurent et l’Université du Québec en Outaouais – campus de Saint-Jérôme, a permis de réaliser l’impact positif du soutien socioaffectif offert par les enseignantes aux étudiants en sciences infirmières. À partir des résultats de cette étude à laquelle 839 étudiantes et 23 enseignantes des deux cégeps et de l’université ont participé, les enseignantes-chercheuses proposent différents outils éducatifs pour aider les étudiantes à développer leur identité professionnelle en tant qu’infirmières.

Une mine de documents dans deux sections

Sous forme de documents, d’articles, de capsules vidéo, de témoignages, le site offre des outils pratiques pour combattre le stress, les difficultés vécues en stage, les remises en question, les erreurs et autres défis scolaires. Le site se divise en deux sections ouvertes à toutes, celle des étudiantes et celle des enseignantes. Que ce soit en classe, en laboratoire ou en milieu clinique, ce site est conçu pour répondre aux besoins d’étudiants du programme DEC-BAC, de leurs enseignantes de même que des personnes concernées par la formation de la relève. Cependant, tous les étudiants en sciences infirmières sont les bienvenus!

Cet article est paru dans Perspective infirmière, janvier/février, Vol. 13, n0 1