8-top-abitibi-niveau-2.jpg

Actualités régionales de l'ORIIAT

Retrouvez sur cette page toute l’actualité de l’Ordre régional de l'Abitibi-Témiscamingue. Participez aux activités de votre région

Portraits régional et national de l’effectif infirmier 2018-2019

L’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) a dévoilé aujourd’hui que 76 360 infirmières et infirmiers étaient inscrits au Tableau en 2018-2019. Par ailleurs, l’OIIQ a délivré 3 893 permis d’exercice pour la même période et enregistre ainsi un nouveau record en dépassant celui établi en 2015-2016 avec 3 879 permis délivrés. Le nombre de permis délivrés annuellement se maintient à plus de 3 000 pour la 8e année consécutive.

Abitibi-Témiscamingue : trois infirmières et infirmiers de la relève sur quatre étudient au baccalauréat

Au 31 mars 2019, 1 299 infirmières et infirmiers exerçaient la profession dans la région de l’Abitibi-Témiscamingue, soit 1,8 % de l’effectif provincial. Malgré une diminution de son effectif de 3,4 % au cours de la dernière année, la région maintient un taux d’infirmières et infirmiers pour 1 000 habitants légèrement au-dessus de la moyenne provinciale, soit 8,81 contre 8,52. Par ailleurs, l’Abitibi-Témiscamingue est l’une des régions où l’on compte la plus forte proportion d’infirmières et infirmiers ayant obtenu l’autorisation de prescrire, soit 17 %; dans l’ensemble du Québec, cette proportion est de 11 %. Notons également que 16 infirmières et infirmiers praticiens spécialisés exercent dans la région et que 16 autres sont en formation.

En 2018-2019, 37 infirmières et infirmiers de la relève ont obtenu un emploi en Abitibi-Témiscamingue. On note que les trois quarts de cette relève poursuivent leur formation au baccalauréat, soit l’un des taux les plus élevés de la province. Également, la région affiche l’un des meilleurs taux de rétention de sa relève : 80 % travaillent toujours dans la région cinq ans après l’embauche, contre une moyenne provinciale de 75 %. 

Portrait national

Croissance de 1,4 % de l’effectif infirmier

L’effectif infirmier en emploi au Québec a augmenté de 1,4 % au cours de la dernière année. Cette croissance est la plus forte enregistrée depuis 2013-2014. Contrairement aux perceptions répandues, l’OIIQ ne peut conclure à une décroissance de l’effectif infirmier. Un autre fait saillant du portrait national 2018-2019, dans un contexte où les besoins de santé sont non comblés : seulement 60 % de l’ensemble de l’effectif travaille à temps complet; chez la relève, ce taux est de seulement 26 %.

« Une transformation de l’exercice de la profession infirmière s’amorce sur le terrain; des signaux bien présents en témoignent. Nous sommes devant un paradoxe : alors que nous constatons une progression constante de l’effectif infirmier depuis dix ans et que cette année, nous avons connu la croissance la plus importante du nombre de membres, soit 1,4 % pour en arriver à quelque 76 000 membres, les milieux cliniques vivent des pénuries d’infirmières et infirmiers. Nous constatons un manque de ressources criant sur le terrain. Nous suivons de très près cette situation complexe et nous avons déjà eu des échanges avec les parties prenantes pour mener une réflexion profonde sur le sujet », a affirmé Luc Mathieu, président de l’OIIQ.

L’effectif infirmier titulaire d’un baccalauréat

La proportion totale de l’effectif titulaire d’un baccalauréat en sciences infirmières a atteint 46 % (y compris les cycles supérieurs) au 31 mars 2019. Dans les autres provinces canadiennes, cette proportion varie entre 63 % et 73 % (ICIS, 2019). Au Québec, cette proportion augmente lentement, malgré de grands besoins dans le réseau de la santé et un taux d’employabilité supérieur parmi la relève de 93,9 % pour les diplômés du baccalauréat, contre 88,2 % pour les titulaires d’un diplôme d’études collégiales (DEC) en soins infirmiers. On note ainsi un écart de 6 points de pourcentage entre les deux groupes.

En 2018-2019, le taux des titulaires d’un DEC en soins infirmiers qui poursuivent vers le baccalauréat (cheminement DEC-BAC) a connu une augmentation importante pour atteindre 57 %. Ce taux plafonnait depuis plusieurs années. Malgré cela, l’écart entre le Québec et le reste du Canada, où l’ensemble de la relève est formée au baccalauréat, continuera de se creuser.

Taux de rétention dans la profession

Les données de l’OIIQ soulèvent un autre paradoxe quant au taux de rétention dans la profession, qui se situe à 90 %, alors qu’il est souvent entendu que les infirmières et infirmiers désertent la profession. C’est une autre donnée qui exige une réflexion. Il faudra continuer à suivre l’évolution des membres et de leur profil afin de les mettre en perspective avec ce qui se vit dans les milieux cliniques.

Références

Institut canadien d’information sur la santé. (2019). Le personnel infirmier au Canada, 2018 : un regard sur l’effectif et la main-d’œuvre. Repéré à https://secure.cihi.ca/free_products/regulated-nurses-2018-report-fr-web.pdf

Pour en savoir davantage :

 

Journée éducative

Formation en salle

ÉtanT donné l'incertitude entourant la COVID-19, la journée éducative de 2020 est annulée et reportée en 2021.

 

Date : 

Heure : 

Lieu : 

Coût : 

Date limite d'inscription : 

TÉLÉCHARGEZ L'AFFICHE (PDF)               
DÉPLIANT JOURNÉE ÉDUCATIVE  (PDF)
HORAIRE JOURNÉE ÉDUCATIVE  (PDF)

 

Rencontre des leaders en soins infirmiers

L’Ordre régional des infirmières et infirmiers de l’Abitibi-Témiscamingue vous invite à participer à une rencontre des leaders en soins infirmiers.

Cette rencontre permettra un échange entre des gestionnaires, des conseillères cliniques, des infirmières praticiennes spécialisées, des membres du CECII, des coordonnateurs et professeurs en enseignement collégial et universitaire, ainsi que des membres du Conseil et du Comité Jeunesse de l’ORIIAT.

Sous le thème Univers des soins infirmiers en images, Mme Caroline Roy, Directrice adjointe, Pratique infirmière avancée et relations avec les partenaires Direction, Développement et Soutien professionnel OIIQ nous entretiendra sur la portée du champ d’exercice infirmier, des activités réservées à notre profession et d’utiliser les outils disponibles pour soutenir et guider le déploiement optimal de leur rôle.

Sous le thème Le développement du leadership infirmier : par où commencer, M. Luc Mathieu, Président de l’OIIQ nous entretiendra sur ce sujet prioritaire en lien avec notre profession.

Cette rencontre aura lieu à l’Hôtel Best Western/Hôtel Albert, salle Apéro, au 84 avenue Principale, Rouyn-Noranda de 13 h à 16 h, jeudi le 6 juin 2019.

 

Formation accréditée organisée par le Comité jeunesse

Formation en salle

Connaître la douleur pour mieux servir les populations vulnérables

FORMATRICES :

Nancy Julien, Ph. D.
Professeure agrégée et responsable du cours Phénomène de la douleur, UQAT

Joséanne Desrosiers, inf.
Professeure adjointe

Annie Perron
Professeure agrégée, UQAT

Josée St-Cyr
Professeure invitée​

 

Vendredi 17 mai, 8 h 30 à 16 h 30 (dîner libre)

Best Western Plus/Hôtel Albert, salle l’Apéro (84, avenue Principale, Rouyn-Noranda)

Coût : 25 $

Public cible : Priorité d’inscription aux infirmières et infirmiers de moins de 35 ans

Formation accréditée de 7 h - Des frais de 30 $ (+ taxes) sont à prévoir pour l’accréditation auprès de l’UQAT après la formation, au besoin.

 

Portrait de l'effectif infirmier 2017-2018 

Découvrez les particularités de la région

L’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) a dévoilé aujourd’hui que 75 042 infirmières et infirmiers étaient inscrits au Tableau en 2017-2018. Par ailleurs, l’OIIQ a délivré quelque 3 331 permis d’exercice pour la même période. Rappelons que le nombre de permis délivrés annuellement se maintient à plus de 3 000 pour la 7e année consécutive.

Abitibi-Témiscamingue : près de 80 % des diplômés obtiennent un emploi dans la région

Au 31 mars 2018, 1 345 infirmières et infirmiers exerçaient la profession dans la région de l’Abitibi-Témiscamingue, soit 1,9 % de l’effectif provincial. La région se démarque avec des statistiques très encourageantes en ce qui a trait à sa relève infirmière. D’abord, 79 % des diplômés du DEC en soins infirmiers du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue, seul établissement de la région offrant un programme de formation initiale (l’UQAT offre le cheminement DEC-BAC), obtiennent un emploi dans la région; dans l’ensemble du Québec, le taux d’embauche régionale moyen est de 64 %.

Également, la région affiche l’un des meilleurs taux de rétention de sa relève : 83 % travaillent toujours dans la région cinq ans après l’embauche, contre une moyenne provinciale de 75 %. Enfin, 76 % des diplômés de la région sont inscrits au baccalauréat (cheminement DEC-BAC), soit une proportion largement supérieure à la moyenne provinciale de 50 %. Néanmoins, l’effectif infirmier de la région a enregistré une légère diminution de 1,3 % depuis 2013-2014, contre une croissance de 2,2 % à l’échelle provinciale. Malgré tout, l’Abitibi-Témiscamingue compte 9,1 infirmières et infirmiers pour 1 000 habitants, soit un peu plus que la moyenne provinciale de 8,4.

Pour en savoir davantage

 

Visitez le Dispensaire de la Garde à la Corne, lieu historique national

Une autre époque, un autre style de vie

Revivez l’évolution de la profession infirmière dans l’un des trois sites canadiens qui reconnaissent l’apport des femmes dans le domaine de la santé. Un lieu historique créé par Gertrude Duchemin (notre photo).

Gertrude DucheminLe site unique du Dispensaire de la Garde, lieu historique national, fait foi du travail des infirmières de colonie. Il témoigne de leur apport à l’hygiène publique, à la colonisation, à la formation d’un tissu social au sein du monde rural, ainsi que de l’évolution du système de santé. Les activités multimédias permettent de plonger dans une autre époque. 

Nouveauté en 2018 

Le Dispensaire vous offre la possibilité de faire une visite audioguidée (capsules audio) avec écouteurs et appareil mobile personnels. L’équipe de guides-animatrices demeure également sur place pour vous accueillir et animer les visites.

  • Ouvert 7/7 jours de 9 h à 17 h
  • Ouverture de la saison estivale : de la Fête de la Saint-Jean à la fête du Travail
  • Le reste de l’année (septembre à juin) sur réservation
  • Visite guidée en français d’une durée de 1 h 15
  • Tarifs :
    • Adulte 7 $
    • Enfants de 0 à 5 ans : gratuit
    • De 6 à 16 ans : 5,50 $
    • Groupe de 10 personnes et plus : 6 $ par personne
  • Aucune carte de crédit ou débit n’est acceptée​​​

 

Renseignements

Téléphone : 819 799-2181

 
 

Pratique infirmière en soins palliatifs

Rôles des infirmières lors d’interventions auprès d’une clientèle avec pronostic sévère : approche palliative intégrée et approche systémique

​Formatrice​

​​Anne Plante, M. Sc. inf.
Infirmière conseillère cadre en oncologie et soins palliatifs
​CISSS Montérégie Centre 
 

Documents Disponibles à la suite de la formation

Merci à la formatrice pour ces documents!